Partager :  

Compter en nìmpyèshiu

Vue d’ensemble de la langue

Quarante-deux en nìmpyèshiu Le nìmpyèshiu est une langue artistique (ou artlang) conçue par Stephen Escher du Royaume-Uni, qui peut créer votre conlang. Il était parlé par les anciens Nìmpyèràn sur le monde de Sha̤nhaa. Le nìmpyèshiu est une langue analytique avec un ordre verbe-sujet-objet.

Liste de nombres en nìmpyèshiu

  • 116 – ji
  • 216 – jè
  • 316 – sa̤m
  • 416 – shì
  • 516 – rá
  • 616 – lìun
  • 716 – jii
  • 816 – pa̤n
  • 916 – jìu
  • A16 – shrì
  • B16 – lè
  • C16 – dù
  • D16 – tyì
  • E16 – cha
  • F16 – ka
  • 1016 – he̤
  • 2016 – jèhe̤
  • 3016 – sa̤mhe̤
  • 4016 – shìhe̤
  • 5016 – ráhe̤
  • 6016 – lìunhe̤
  • 7016 – jiihe̤
  • 8016 – pa̤nhe̤
  • 9016 – jìuhe̤
  • A016 – shrìhe̤
  • B016 – lèhe̤
  • C016 – dùhe̤
  • D016 – tyìhe̤
  • E016 – chahe̤
  • F016 – kahe̤
  • 10016 – paa

La base hexadécimale (ou base 16)

La numération nìmpyèshiu suit un système de numération hexadécimal, soit de base 16. Pour mieux comprendre cette base, commençons par une base qui nous est plus familière : la base décimale. En base 10, nous avons dix chiffres, de zéro à neuf. Lorsqu’on ajoute 1 (un) à 9 (neuf), on obtient 10 (dix), soit l’unité 1 (un) suivie de 0 (zéro). Ce système est dit de type positionnel (les chiffres représentent les unités, et leur rang la puissance de dix associée). Ainsi, 178 se décompose en 100 + 70 + 8 = 1*102 + 7 *101 + 8 *100. Ce système s’appelle une écriture décimale positionnelle.
Les chiffres en base 16 sont représentés par les chiffres de 0 à 9, puis les lettres de A à F. La première dizaine est seize en décimal (1610 = 1016), la base étant notée en indice. La décomposition d’un nombre hexadécimal (dans un système positionnel) est équivalente au système décimal, seule la base change : (178)16 = 1*162 + 7 *161 + 8 *160. Si on effectue le calcul, on retrouve bien le nombre décimal correspondant (ici 376).

Chiffres et nombres en nìmpyèshiu

Les chiffres sont basés sur un ancien système de comptage qui regroupe les marques par groupes de quatre. Les trois dernières marques du caractère pour quatre ont été simplifiées en un seul trait incurvé. Les caractères de cinq à seize se composent d’une phonétique représentant le multiple de quatre précédent, plus les chiffres de un à quatre à sa droite.

1
116
2
216
3.
316
4
416
5
516
6
616
7
716
8
816
9
916
10
1016
11
1116
12
1216
13
1316
14
1416
15
1516
16
1616

Règles de numération en nìmpyèshiu

Maintenant que vous avez eu un aperçu des nombres les plus courants, passons aux règles d’écriture des dizaines, des nombres composés, et pourquoi pas des centaines, des milliers et au-delà (si possible).

  • Les chiffres nìmpyèshiu de zéro à quinze sont : lìam [0], ji [1], [2], sa̤m [3], shì [4], [5], lìun [6], jii [7], pa̤n [8], jìu [9], shrì [A16/1010], [B16/1110], [C16/1210], tyì [D16/1310], cha [E16/1410] et ka [F16/1510].
  • Les dizaines se forment en suffixant le chiffre multiplicateur par le mot pour dix (he̤), sauf pour dix lui-même : he̤ [1016/1610], jèhe̤ [2016/3210], sa̤mhe̤ [3016/4810], shìhe̤ [4016/6410], ráhe̤ [5016/8010], lìunhe̤ [6016/9610], jiihe̤ [7016/11210], pa̤nhe̤ [8016/12810], jìuhe̤ [9016/14410], shrìhe̤ [A016/16010], lèhe̤ [B016/17610], dùhe̤ [C016/18010], tyìhe̤ [D016/20810], chahe̤ [E016/22410] et kahe̤ [F016/24010].
  • Les nombres composés se forment en commençant par la dizaine hexadécimale, directement suivie de l’unité, sans espace (exp. : pa̤nhe̤sa̤m [8316/13110], chahe̤ka [EF16/23910])
  • Les centaines se forment en suffixant le chiffre multiplicateur avec le mot pour cent (paa), sauf pour cent lui-même : paa [10016/25610], jèpaa [20016/51210], sa̤mpaa [30016/76810], shìpaa [40016/1 02410], rápaa [50016/1 28010], lìumpaa [60016/1 53610], jiipaa [70016/1 79210], pa̤mpaa [80016/2,04810], paa [90016/2 30410], shrìpaa [A0016/2 56010], lèpaa [B0016/2 81610], dùpaa [C0016/3 07210], tyìpaa [D0016/3 32810], chapaa [E0016/3 58410] et kapaa [F0016/3 84010].
  • Les milliers se forment en suffixant le chiffre multiplicateur avec le mot pour mille (), sauf pour mille lui-même : [1 00016/4 09610], jèbá [2 00016/8 19210], sa̤mbá [3 00016/12 28810], shìbá [4 00016/16 38410], rábá [5 00016/20 48010], lìumbá [6 00016/24 57610], jiibá [7 00016/28 67210], pa̤mbá [8 00016/32 76810], bá [9 00016/36 86410], shrìbá [A 00016/40 96010], lèbá [B 00016/45 05610], dùbá [C 00016/49 15210], tyìbá [D 00016/53 24810], chabá [E 00016/57 34410] et kabá [F 00016/61 44010].
  • Certaines règles phonologiques pour les composés s’appliquent, notamment un /n/ final devient un /m/ devant un /p/ ou un /b/. Ainsi, 60016 est lìumpaa et non lìunpaa, et 6 00016 est lìumbá et non lìunbá. De la même façon, 80016 est pa̤mpaa et non pa̤npaa, et 8 00016 est pa̤mbá and not pa̤nbá.
  • Les grands nombres composés se forment en regroupant les chiffres par trois : jèpaa sa̤mhe̤pa̤n [23816/56810], bá ji [1 00116/4 09710], sa̤mbá dùhe̤ [3 0C016/12 48010]…

Source

Autres langues artistiques

Aczu śavnecze, atlante, atrien, ayeri, azazilúŝ, barsoomien, brooding, créole de la Ceinture, dai, dovahzul, d’ni, engála, giak, grayis, hen linge, hiuʦɑθ, hylien, illitan, ithkuil, itláni, kēlen, kiitra, KiLiKi, láadan, na’vi, nìmpyèshiu, shiväisith, siinyamda, toki pona, tpaalha, trigedasleng, tüchte, va ehenív, verdurien et wardwesân.

Autres langues supportées

Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.