Partager :    

Compter en nêlêmwa

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en nêlêmwa.

Vue d’ensemble

Quarante-deux en nêlêmwa Le kumak (ou fwa kumak) fait partie des langues kanak, ou langues néo-calédoniennes, de la famille des langues austronésiennes. Parlé dans la province nord de la Nouvelle-Calédonie, il compte environ 2 000 locuteurs. Le kumak regroupe deux variétés dialectales : le nêlêmwa, parlé dans le district de Nénémas par environ un millier de locuteurs, et le nixumwak, parlé dans la région de Koumac.

Par manque de données, ce programme ne peut compter pour l’instant que jusqu’à 100 en nêlêmwa. Veuillez me contacter si vous pouvez m’aider à passer outre cette limitation.

Liste de nombres en nêlêmwa

  • 1 – pwa-giik
  • 2 – pwa-du
  • 3 – pwa-gan
  • 4 – pwa-baak
  • 5 – pwa-nem
  • 6 – pwa-nem-giik
  • 7 – pwa-nem-du
  • 8 – pwa-nem-gan
  • 9 – pwa-nem-baak
  • 10 – tujic
  • 11 – tujic xa bwaat pwagiik
  • 12 – tujic xa bwaat pwadu
  • 13 – tujic xa bwaat pwagan
  • 14 – tujic xa bwaat pwabaak
  • 15 – tujic xa bwaat pwanem
  • 16 – tujic xa bwaat pwanemgiik
  • 17 – tujic xa bwaat pwanemdu
  • 18 – tujic xa bwaat pwanemgan
  • 19 – tujic xa bwaat pwanembaak
  • 20 – aaxi ak
  • 30 – aaxi ak xa bwaat tujic
  • 40 – aaru ak
  • 50 – aaru ak xa bwaat tujic
  • 60 – aaxan ak
  • 70 – aaxan ak xa bwaat tujic
  • 80 – aavaak ak
  • 90 – aavaak ak xa bwaat tujic
  • 100 – aanem ak

Les classificateurs numériques du nêlêmwa

Les classificateurs numériques sont des noms qui préfixent les suffixes que sont les chiffres. Ils sont classés en diverses catégories (le nêlêmwa en compte vingt-deux) : animé, forme, plantes, type de groupement (tas) ou de configuration (rangée), type de présentation (enveloppé), type de prélèvement (portion).
Ainsi, si on veut compter des crabes (morts), on utilisera le classificateur des objets ronds (pwa-), en considérant que leur forme prédomine : pwa-giik shâlaga, un crabe (mort). Pour des crabes vivants, c’est le classificateur des animés qui sera utilisé (aa-) : aa-giik shâlaga, un crabe (vivant).

Règles de numération en nêlêmwa

  • Les chiffres de un à cinq sont rendus par des suffixes spécifiques, et les chiffres de six à neuf se construisent en suffixant les quatres premiers à cinq. Le système numérique est donc quinaire jusqu’à dix et additif de six à neuf. Les suffixes de un à neuf sont : -(x)iik / -(g)iik / -(w)iik [1], -ru / -lu / -du [2], -gan / -xan [3], -baak / -vaak [4], -nem [5], -nem-giik [6] (5 plus 1), -nem-du [7] (5 plus 2), -nem-gan [8] (5 plus 3) et -nem-baak [9] (5 plus 4).
    Par souci de simplification de la lecture, nous utiliserons ici le classificateur non spécifique pwa-. Ainsi, nous obtenons : pwa-giik [1], pwa-du [2], pwa-gan [3], pwa-baak [4], pwa-nem [5], pwa-nem-giik [6], pwa-nem-du [7], pwa-nem-gan [8] et pwa-nem-baak [9].
  • À partir de dix, les nombres ne sont plus préfixés par un classificateur numérique (seuls les chiffres composés le sont). Les dizaines suivent un système vicésimal : tujic [10], aaxi ak [20] (littéralement, un homme), aaxi ak xa bwaat tujic [30] (20+10), aaru ak [40] (2x20, ou deux hommes), aaru ak xa bwaat tujic [50] (2x20 + 10), aaxan ak [60] (3x20, ou trois hommes), aaxan ak xa bwaat tujic [70] (3x20 + 10), aavaak ak [80] (4x20, ou quatre hommes) et aavaak ak xa bwaat tujic [90] (4x20 + 10).
  • Les nombres composés se forment par addition des chiffres à la dizaine par la conjonction de coordination xa (et, aussi) et le mot bwaa-t (dessus, tête, sommet) : tujic xa bwaat pwagiik [11], tujic xa bwaat pwadu [12], aaxi ak xa bwaat pwanem [25], aaxi ak xa bwaat tujic xa bwaat pwanemgan [38].
  • Le nombre cent se dit aanem ak (littéralement, cinq hommes).

Livres

Le nêlêmwa (Nouvelle-Calédonie) : Analyse syntaxique et sémantiqueLe nêlêmwa (Nouvelle-Calédonie) : Analyse syntaxique et sémantique
par , aux éditions Peeters Publishers (2002)
[Amazon.com Amazon.com]

Dictionnaire nêlêmwa - nixumwak - français - anglaisDictionnaire nêlêmwa - nixumwak - français - anglais
par , aux éditions Peeters Publishers (2000)
[Amazon.com Amazon.com]

Articles

Sources

Langues malayo-polynésiennes orientales

Mussau-emira, nêlêmwa, nengone, paicî et tongien (par chiffre).

Autres langues supportées

Langues supportées par familles
Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez sélectionner une langue dans la boîte de sélection suivante ou veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.