Partager :  

Compter en rapanui

Vue d’ensemble de la langue

Quarante-deux en rapanui Le rapanui appartient à la famille des langues austronésiennes, et plus précisément au groupe des polynésien oriental. Il est parlé sur l’Île de Pâques, également appelée Rapa Nui, qui appartient au Chili, et compte environ un millier de locuteurs natifs.

Liste de nombres en rapanui

  • 1 – tahi
  • 2 – rua
  • 3 – toru
  • 4 – hā
  • 5 – rima
  • 6 – ono
  • 7 – hitu
  • 8 – va’u
  • 9 – iva
  • 10 – ho’e ’ahuru
  • 11 – ho’e ’ahuru mā ho’e
  • 12 – ho’e ’ahuru mā piti
  • 13 – ho’e ’ahuru mā toru
  • 14 – ho’e ’ahuru mā maha
  • 15 – ho’e ’ahuru mā pae
  • 16 – ho’e ’ahuru mā ono
  • 17 – ho’e ’ahuru mā hitu
  • 18 – ho’e ’ahuru mā va’u
  • 19 – ho’e ’ahuru mā iva
  • 20 – piti ’ahuru
  • 30 – toru ’ahuru
  • 40 – maha ’ahuru
  • 50 – pae ’ahuru
  • 60 – ono ’ahuru
  • 70 – hitu ’ahuru
  • 80 – va’u ’ahuru
  • 90 – iva ’ahuru
  • 100 – ho’e hānere
  • 1 000 – ho’e ta’utini

Règles de numération en rapanui

Maintenant que vous avez eu un aperçu des nombres les plus courants, passons aux règles d’écriture des dizaines, des nombres composés, et pourquoi pas des centaines, des milliers et au-delà (si possible).

  • Les chiffres un à neuf sont rendus par des mots spécifiques, à savoir tahi [1], rua [2], toru [3], [4], rima [5], ono [6], hitu [7], va’u [8] et iva [9]. Certains chiffres adoptent une forme alternative empruntée au tahitien lorsqu’ils sont composés : ho’e [1], piti [2], maha [4] et pae [5].
  • Les dizaines se forment en commençant par le chiffre multiplicateur, suivi du mot pour dix (’ahuru, emprunt du tahitien) : ho’e ’ahuru [10], piti ’ahuru [20], toru ’ahuru [30], maha ’ahuru [40], pae ’ahuru [50], ono ’ahuru [60], hitu ’ahuru [70], va’u ’ahuru [80] et iva ’ahuru [90].
  • Les nombres composés se forment en commençant par la dizaine, suivie de la particule (et, avec), et de l’unité (exp. : piti ’ahuru mā ho’e [21], ono ’ahuru mā toru [63]).
  • Les centaines se forment en commençant par le chiffre multiplicateur, suivi du mot pour cent (hānere, emprunt du tahitien) : ho’e hānere [100], piti hānere [200], toru hānere [300], maha hānere [400], pae hānere [500], ono hānere [600], hitu hānere [700], va’u hānere [800] et iva hānere [900].
  • Les milliers se forment en commençant par le chiffre multiplicateur, suivi du mot pour mille (ta’utini, du tahitien tauatini) : ho’e ta’utini [1 000], piti ta’utini [2 000], toru ta’utini [3 000], maha ta’utini [4 000], pae ta’utini [5 000], ono ta’utini [6 000], hitu ta’utini [7 000], va’u ta’utini [8 000] et iva ta’utini [9 000].
  • Dans les nombres composés entre centaines et dizaines, et entre milliers et centaines, la particule e peut être utilisée, mais elle n’est pas obligatoire (exp. : ho’e hānere (e) piti ’ahuru [120], ho’e ta’utini (e) hitu hānere (e) piti ’ahuru mā piti [1 722]).

Écrire un nombre en toutes lettres en rapanui

Passons à l’application pratique des règles de numération en rapanui. Saurez-vous deviner comment s’écrit un nombre en toutes lettres ? Entrez un nombre en chiffres et essayez de le formuler dans votre tête, ou pourquoi pas de l’écrire sur un morceau de papier, avant d’afficher la réponse.

Livres

A Grammar of Rapa Nui A Grammar of Rapa Nui
par , aux éditions Saint Philip Street Press (2020)
[Amazon.com Amazon.com]

Rapanui: A Descriptive Grammar Rapanui: A Descriptive Grammar
par , aux éditions Routledge (2010)
[Amazon.com Amazon.com, Kindle - Amazon.com Kindle - Amazon.com]

Source

  • A grammar of Rapa Nui, de Paulus Kievit (Saint Philip Street Press, 2020)

Langues malayo-polynésiennes orientales

Araki, māori, marshallais, mussau-emira, mwotlap, nêlêmwa, nengone, paicî, rapanui, tahitien et tongien (par chiffre).

Autres langues supportées

Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.