Partager :  

Compter en malécite-passamaquoddy

Vue d’ensemble de la langue

Quarante-deux en malécite-passamaquoddy Le malécite-passamaquoddy est parlé par les peuples malécites (etchemins ou wolastoqiyik) et passamaquoddy (peskotomuhkati ou pestomuhkati) des deux côtés de la frontière entre le Maine aux États-Unis et le Nouveau-Brunswick au Canada. Il appartient à la famille des langues algonquiennes, plus précisément des algonquiennes orientales. Il compte environ 600 locuteurs et est considéré en danger.

Liste de nombres en malécite-passamaquoddy

  • 1 – pesq
  • 2 – nis
  • 3 – nihi
  • 4 – new
  • 5 – nan
  • 6 – kamahcin
  • 7 – oluwikonok
  • 8 – oqomolcin
  • 9 – esqonatek
  • 10 – ’qotinsk
  • 11 – ’qotanku
  • 12 – nisanku
  • 13 – ’sanku
  • 14 – newanku
  • 15 – nananku
  • 16 – kamahcin kehsanku
  • 17 – oluwikonok kehsanku
  • 18 – oqomolcin kehsanku
  • 19 – esqonatek kehsanku
  • 20 – nisinsk
  • 30 – ’sinsk
  • 40 – newinsk
  • 50 – naninsk
  • 60 – kamahcin kehsinsk
  • 70 – oluwikonok kehsinsk
  • 80 – oqomolcin kehsinsk
  • 90 – esqonatek kehsinsk
  • 100 – ’qotatq
  • 1 000 – ’qotamqahk
  • un million – ’qotalokamqahk

Règles de numération en malécite-passamaquoddy

  • Les chiffres de un à neuf sont rendus par des mots spécifiques : pesq ou neqt [1], nis ou tapu [2], nihi ou ’sis [3], new [4], nan [5], kamahcin [6], oluwikonok [7], oqomolcin [8] et esqonatek [9].
  • Le mot pour onze est ’qotanku [11]. De douze à quinze, les nombres se forment en ajoutant le suffixe anku à l’unité : nisanku [12], ’sanku [13], newanku [14] et nananku [15]. De seize à dix-neuf, les nombres se forment en commençant par l’unité, puis le mot kehsanku séparé par un espace : kamahcin kehsanku [16], oluwikonok kehsanku [17], oqomolcin kehsanku [18] et esqonatek kehsanku [19].
  • Le mot pour dix est ’qotinsk [10]. De vingt à cinquante, les dizaines se forment en ajoutant le suffixe insk au nom de l’unité multiplicatrice : nisinsk [20], ’sinsk [30], newinsk [40] et naninsk [50]. De soixante à quatre-vingt-dix, les dizaines se forment en commençant par l’unité multiplicatrice, puis le mot kehsinsk séparé par un espace : kamahcin kehsinsk [60], oluwikonok kehsinsk [70], oqomolcin kehsinsk [80] et esqonatek kehsinsk [90].
  • Les nombres composés se forment en commençant par la dizaine, puis le mot cel (et, plus) séparé par des espaces, puis l’unité (exp. : nisinsk cel kamahcin [26], naninsk cel new [54]).
  • Le mot pour cent est ’qotatq [100]. De deux cents à cinq cents, les centaines se forment en ajoutant le suffixe atq au nom de l’unité multiplicatrice : nisatq [200], ’satq [300], newatq [400] et nanatq [500]. De six cents à neuf cents, les centaines se forment en commençant par l’unité multiplicatrice, puis le mot kehsatq séparé par un espace : kamahcin kehsatq [600], oluwikonok kehsatq [700], oqomolcin kehsatq [800] et esqonatek kehsatq [900].
  • Le mot pour mille est ’qotamqahk [1 000]. De deux mille à cinq mille, les milliers se forment en ajoutant le suffixe amqahk au nom de l’unité multiplicatrice : nisamqahk [2 000], ’samqahk [3 000], newamqahk [4 000] et nanamqahk [5 000]. De six mille à neuf mille, les milliers se forment en commençant par l’unité multiplicatrice, puis le mot kehsamqahk séparé par un espace : kamahcin kehsamqahk [6 000], oluwikonok kehsamqahk [7 000], oqomolcin kehsamqahk [8 000] et esqonatek kehsamqahk [9 000].
  • Les grands nombres composés se forment en ajoutant le mot cel séparé par des espaces entre chaque multiple de dix, c’est-à-dire entre les milliers, les centaines, les dizaines et les unités (exp. : kamahcin kehsatq cel nisinsk cel new [624], ’qotamqahk cel newanku [1 014]).
  • Le mot pour million est ’qotalokamqahk [1 000 000]. De deux millions à cinq millions, les millions se forment en ajoutant le suffixe alokamqahk au nom de l’unité multiplicatrice : nisalokamqahk [2 000 000], ’salokamqahk [3 000 000], newalokamqahk [4 000 000] et nanalokamqahk [5 000 000]. De six millions à neuf millions, les millions se forment en commençant par l’unité multiplicatrice, puis le mot kehsalokamqahk séparé par un espace : kamahcin kehsalokamqahk [6 000 000], oluwikonok kehsalokamqahk [7 000 000], oqomolcin kehsalokamqahk [8 000 000] et esqonatek kehsalokamqahk [9 000 000].

Écrire un nombre en toutes lettres en malécite-passamaquoddy

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en malécite-passamaquoddy.

Livres

Canoe Indians of Down East Maine Canoe Indians of Down East Maine
par , aux éditions The History Press (2012)
[Amazon.com Amazon.com, Kindle - Amazon.com Kindle - Amazon.com]

Sources

Langues algonquiennes

Malécite-passamaquoddy, miami-illinois, micmac, mohegan-pequot et ojibwa.

Autres langues supportées

Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.