Partager :  

Compter en innu-aimun

Vue d’ensemble de la langue

Quarante-deux en innu-aimun L’innu (innu-aimun), ou montagnais, appartient au groupe de langue cri de la famille des langues algonquiennes. Membre du continuum dialectal cri-montagnais-naskapi, il est parlé par le peuple Innu, ou Montagnais, dans le nord-est de la province du Québec et dans certaines parties à l’est du Labrador, au Canada. Il compte environ 10 000 locuteurs de langue maternelle.

Par manque de données, nous ne pouvons compter pour l’instant que jusqu’à 9 999 en innu-aimun. Veuillez me contacter si vous pouvez m’aider à passer outre cette limitation.

Liste de nombres en innu-aimun

  • 1 – peikᵘ
  • 2 – nishᵘ
  • 3 – nishtᵘ
  • 4 – neu
  • 5 – patetat
  • 6 – kutuasht
  • 7 – nishuasht
  • 8 – nishuaush
  • 9 – peikushteu
  • 10 – kutunnu
  • 11 – kutunnu ashu peikᵘ
  • 12 – kutunnu ashu nishᵘ
  • 13 – kutunnu ashu nishtᵘ
  • 14 – kutunnu ashu neu
  • 15 – kutunnu ashu patetat
  • 16 – kutunnu ashu kutuasht
  • 17 – kutunnu ashu nishuasht
  • 18 – kutunnu ashu nishuaush
  • 19 – kutunnu ashu peikushteu
  • 20 – nishunnu
  • 30 – nishtunnu
  • 40 – neunnu
  • 50 – patetat-tatunnu
  • 60 – kutuasht-tatunnu
  • 70 – nishuasht-tatunnu
  • 80 – nishuaush-tatunnu
  • 90 – peikushteu-tatunnu
  • 100 – peikumitashumitannu
  • 1 000 – peikutshishemitashumitannu

Différences dialectales entre Sheshatshiu et Natuashish

Les nombres présentés sur cette page correspondent au dialecte parlé dans la réserve innue de Sheshatshiu au Labrador, qui compte environ 1 700 habitants. La communauté de Natuashish, elle-aussi située au Labrador, compte un peu plus de mille habitants. Des différences dialectales sont présentes entre les dialectes parlés dans ces deux communautés. Voici les quatre nombres dont l’orthographe est différente à Natuashish : ashutash [6], nishuautash [7], nianeu [8] et peikunnu [10]. Les nombres composés à partir de ceux-ci sont par conséquent aussi différents : peikunnu ashu ashutash [16], nishunnu ashu nishuautash [27], nishuautash-tatunnu ashu nishuautash [77], nianeu-tatunnu ashu nianeu [88], ashutash-tatumitashumitannu ashu ashutash [606]…

Règles de numération en innu-aimun

Maintenant que vous avez eu un aperçu des nombres les plus courants, passons aux règles d’écriture des dizaines, des nombres composés, et pourquoi pas des centaines, des milliers et au-delà (si possible).

  • Les chiffres de un à neuf sont rendus par des mots spécifiques : peikᵘ [1], nishᵘ [2], nishtᵘ [3], neu [4], patetat [5], kutuasht [6], nishuasht [7], nishuaush [8] et peikushteu [9].
  • Les dizaines se forment en suffixant le chiffre multiplicateur par -(t)unnu de vingt à quarante, puis par -tatunnu de cinquante à quatre-vingts-dix : kutunnu [10], nishunnu [20], nishtunnu [30], neunnu [40], patetat-tatunnu [50], kutuasht-tatunnu [60], nishuasht-tatunnu [70], nishuaush-tatunnu [80] et peikushteu-tatunnu [90].
  • Les nombres composés se forment en commençant par la dizaine, suivie du mot ashu, puis de l’unité (exp. : kutunnu ashu nishᵘ [12], patetat-tatunnu ashu nishuaush [58], nishuasht-tatunnu ashu patetat [75]).
  • Les centaines se forment en suffixant le chiffre multiplicateur par -mitashumitannu de cent à quatre cents, puis par -tatumitashumitannu de cinq cents à neuf cents : peikumitashumitannu [100], nishumitashumitannu [200], nishtumitashumitannu [300], neumitashumitannu [400], patetat-tatumitashumitannu [500], kutuasht-tatumitashumitannu [600], nishuasht-tatumitashumitannu [700], nishuaush-tatumitashumitannu [800] et peikushteu-tatumitashumitannu [900].
  • Les milliers se forment en suffixant le chiffre multiplicateur par -tshishemitashumitannu de mille à quatre mille, puis par -tatutshishemitashumitannu de cinq mille à neuf mille : peikutshishemitashumitannu [1 000], nishutshishemitashumitannu [2 000], nishtutshishemitashumitannu [3 000], neutshishemitashumitannu [4 000], patetat-tatutshishemitashumitannu [5 000], kutuasht-tatutshishemitashumitannu [6 000], nishuasht-tatutshishemitashumitannu [7 000], nishuaush-tatutshishemitashumitannu [8 000] et peikushteu-tatutshishemitashumitannu [9 000].

Écrire un nombre en toutes lettres en innu-aimun

Passons à l’application pratique des règles de numération en innu-aimun. Saurez-vous deviner comment s’écrit un nombre en toutes lettres ? Entrez un nombre en chiffres et essayez de le formuler dans votre tête, ou pourquoi pas de l’écrire sur un morceau de papier, avant d’afficher la réponse.

Livres

Grammaire de la langue innue Grammaire de la langue innue
par , aux éditions Presses de l’Université du Québec (2014)
[Amazon.com Amazon.com, Kindle - Amazon.com Kindle - Amazon.com]

Sources

Langues algonquiennes

Innu-aimun, malécite-passamaquoddy, miami-illinois, micmac, mohegan-pequot et ojibwa.

Autres langues supportées

Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.