Partager :  

Compter en sunúz

Vue d’ensemble de la langue

Quarante-deux en sunúz Le sunúz est une langue morte, une langue archaïque décrite dans un unique manuscrit rédigé dans une seconde langue presque aussi ancienne, appelée dúru’ob. Elle sert de véhicule à des textes relatifs aux « divinités parias », à des incantations, à des sorts et à des concepts philosophiques plutôt étranges. Cette langue artificielle est l’œuvre du linguiste Muhammad Abd-el-Rahman Barker dans le cadre d’un jeu de rôle, l’Empire du Trône de Pétales, publié en 1978, se déroulant sur la planète Tékumel. L’écriture sunúz se compose d’un alphabet de 64 lettres, et de 20 caractères appelés /taya:kh/ utilisés pour les inscriptions magiques.

Liste de nombres en sunúz

  • 18 – kul
  • 28 – la:p
  • 38 – shul
  • 48 – ’uma:’
  • 58 – wayl
  • 68 – heret
  • 78 – ’eng
  • 108 – thu:m
  • 118 – thu:m kul
  • 128 – thu:m la:p
  • 138 – thu:m shul
  • 148 – thu:m ’uma:’
  • 158 – thu:m wayl
  • 168 – thu:m heret
  • 178 – thu:m ’eng
  • 208 – la:p thu:m
  • 308 – shul thu:m
  • 408 – ’uma:’ thu:m
  • 508 – wayl thu:m
  • 608 – heret thu:m
  • 708 – ’eng thu:m
  • 1008 – thusu:m

La base octale

La numération sunúz suit un système de numération octal, soit de base 8. Pour mieux comprendre la base octale, commençons par une base qui nous est plus familière : la base décimale. En base 10, nous avons dix chiffres, de zéro à neuf. Lorsqu’on ajoute 1 (un) à 9 (neuf), on obtient 10 (dix), soit l’unité 1 (un) suivie de 0 (zéro). Ce système est dit de type positionnel (les chiffres représentent les unités, et leur rang la puissance de dix associée). Ainsi, 132 se décompose en 100 + 30 + 2 = 1*102 + 3 *101 + 2 *100. Ce système s’appelle une écriture décimale positionnelle.
La base 8 utilise les chiffres de 0 à 7. Sa première dizaine est huit en décimal (810 = 108), la base étant notée en indice. La décomposition d’un nombre octal (dans un système positionnel) est équivalente au système décimal, seule la base change : (132)8 = 1*82 + 3 *81 + 2 *80. Si on effectue le calcul, on retrouve bien le nombre décimal correspondant (ici 90).

Chiffres et nombres en sunúz

0
08
1
18
2
28
3
38
4
48
5
58
6
68
7
78
8
88
9
98

Règles de numération en sunúz

Maintenant que vous avez eu un aperçu des nombres les plus courants, passons aux règles d’écriture des dizaines, des nombres composés, et pourquoi pas des centaines, des milliers et au-delà (si possible).

  • Les chiffres de un à sept sont rendus par des mots spécifiques, à savoir : kul [1], la:p [2], shul [3], ’uma:’ [4], wayl [5], heret [6] et ’eng [7].
  • Les dizaines octales se forment en commençant par le chiffre multiplicateur, suivi du mot pour le dix octal (thu:m), séparé par un espace, à l’exception du dix octal lui-même : thu:m (108/810), la:p thu:m (208/1610), shul thu:m (308/2410), ’uma:’ thu:m (408/3210), wayl thu:m (508/4010), heret thu:m (608/4810) et ’eng thu:m (708/5410).
  • Les nombres composés se forment en commençant par la dizaine, suivie par l’unité séparée par un espace (exp. : thu:m wayl [158/1310], shul thu:m kul [318/3710]).
  • Les centaines octales se forment en commençant par le chiffre multiplicateur, suivi du mot pour cent octal (thusu:m), séparé par un espace, à l’exception de cent octal lui-même : thusu:m (1008/6410), la:p thusu:m (2008/16128), shul thusu:m (3008/19210), ’uma:’ thusu:m (4008/25610), wayl thusu:m (5008/32010), heret thusu:m (6008/38410) et ’eng thusu:m (7008/44810).
  • Les milliers octaux se forment en commençant par le chiffre multiplicateur, suivi du mot pour mille octal (thulthu:m), séparé par un espace, à l’exception de mille octal lui-même : thulthu:m (1 0008/51210), la:p thulthu:m (2 0008/1 024128), shul thulthu:m (3 0008/1 53610), ’uma:’ thulthu:m (4 0008/2 04810), wayl thulthu:m (5 0008/2 56010), heret thulthu:m (6 0008/3 07210) et ’eng thulthu:m (7 0008/3 58410).

Livres

Tekumel: Empire of the Petal Throne Tekumel: Empire of the Petal Throne
par , aux éditions Guardians of Order (2003)
[Amazon.com Amazon.com]

Langues de Tékumel

Engsvanyáli, livyáni, sunúz, tsolyáni et yán koryáni.

Autres langues supportées

Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.