Partager :  

Compter en cakchiquel

Vue d’ensemble de la langue

Quarante-deux en cakchiquel Le cakchiquel (kaqchikel) est une langue de la famille des langues mayas, appartenant au groupe quiché-mam. Elle est parlée par le peuple Kaqchikel sur les hautes terres du centre-ouest du Guatemala, et compte environ 450 000 locuteurs. Deux systèmes de numération coexistent en cakchiquel : le système soustractif et l’additif, le second tendant à remplacer le premier. Nous nous intéresserons ici au système additif.

Par manque de données, nous ne pouvons compter pour l’instant que jusqu’à 459 en cakchiquel. Veuillez me contacter si vous pouvez m’aider à passer outre cette limitation.

Liste de nombres en cakchiquel

  • 1 – jun
  • 2 – kaʼiʼ
  • 3 – oxiʼ
  • 4 – kajiʼ
  • 5 – woʼoʼ
  • 6 – waqiʼ
  • 7 – wuquʼ
  • 8 – waqxaqiʼ
  • 9 – bʼelejeʼ
  • 10 – lajuj
  • 11 – julajuj
  • 12 – kabʼlajuj
  • 13 – oxlajuj
  • 14 – kajlajuj
  • 15 – woʼlajuj
  • 16 – waqlajuj
  • 17 – wuqlajuj
  • 18 – waqxaqlajuj
  • 19 – bʼelejlajuj
  • 20 – jukʼal
  • 30 – jukʼal lajuj
  • 40 – kak’al
  • 50 – kak’al lajuj
  • 60 – oxk’al
  • 70 – oxk’al lajuj
  • 80 – kajk’al
  • 90 – kajk’al lajuj
  • 100 – ok’al

Le système de numération soustractif en cakchiquel

Deux systèmes de numération coexistent en cakchiquel : le système soustractif et le système additif. Les chiffres et les nombres de zéro à vingt sont identiques dans les deux systèmes. Dans le système soustractif, de plus en plus remplacé par le système additif, plus facile à apprendre pour les hispanophones, les nombres composés suivent un système vicésimal soustractif. Pour former le nombre 21, jun rukak’al, on commence par le chiffre de l’unité (1, jun), puis on pose le multiple de vingt suivant (40, kak’al) préfixé par ru- puisque celui-ci commence par une consonne. On obtient ainsi jun rukak’al [21], ka’i’ rukak’al [22]… waqxaqlajuj rukak’al [38], bʼelejlajuj rukak’al [39]. On continue de la même façon avec 41, jun roxk’al, le multiple de vingt suivant (60, oxk’al) étant préfixé par r- puisque celui-ci commence par une voyelle. Le procédé continue indéfiniment de multiple de vingt en multiple de vingt : jun ruwaqk’al [101], waqk’al [120], jun ruwuqk’al [121], wuqk’al [140]…
Dans le système additif, on pose d’abord la dizaine, puis le nombre de un à dix-neuf : junk’al jun [21], junk’al ka’i’ [22]… junk’al waqxaqlajuj [38], junk’al b’elejlajuj [39]. Les multiples de vingt conservent le même nom dans les deux systèmes : kak’al [40], oxk’al [60]… ok’al [100], waqk’al [120], wuqk’al [140]…

Règles de numération en cakchiquel

Maintenant que vous avez eu un aperçu des nombres les plus courants, passons aux règles d’écriture des dizaines, des nombres composés, et pourquoi pas des centaines, des milliers et au-delà (si possible).

  • Les chiffres de zéro à neuf sont rendu par des mots spécifiques : wa’ix [0], jun [1], kaʼiʼ [2], oxiʼ [3], kajiʼ [4], woʼoʼ [5], waqiʼ [6], wuquʼ [7], waqxaqiʼ [8] et bʼelejeʼ [9].
  • Les dizaines multiples de vingt se forment en commençant par la racine du chiffre multiplicateur, suffixé par k’al. Les autres dizaines se forment en commençant par le multiple de vingt précédent, suivi par le mot pour dix (lajuj) : lajuj [10], jukʼal [20], jukʼal lajuj [30] (20+10), kakʼal [40] (2*20), kak’al lajuj [50] (2*20+10), oxk’al [60] (3*20), oxk’al lajuj [70] (3*20+10), kajk’al [80] (4*20) et kajk’al lajuj [90] (4*20+10).
  • Les nombres de onze à dix-neuf se forment en commençant par la racine de l’unité, directement suivie du mot pour dix (lajuj) : julajuj [11], kabʼlajuj [12], oxlajuj [13], kajlajuj [14], woʼlajuj [15], waqlajuj [16], wuqlajuj [17], waqxaqlajuj [18] et bʼelejlajuj [19].
  • Les nombres composés au-delà de vingt se forment en commençant par la dizaine (ou plutôt par le multiple de vingt précédent), suivie du nombre de un à dix-neuf séparé par un espace (exp. : jukʼal oxlajuj [33] (20+13), oxk’al woʼoʼ [65]).
  • Ce système étant complètement vigésimal, les centaines et les milliers n’y figurent pas en tant que multiples de dix, mais sous la forme de multiples de vingt. Chaque multiple de vingt se forme de la même façon, en commençant par la racine du multiplicateur, directement suivie par k’al jusqu’à 380, puis par q’o’ au-delà : ok’al [100] (5*20), waqk’al [120] (6*20), wuqk’al [140] (7*20), waqxaqk’al [160] (8*20), b’elejk’al [180] (9*20), lajk’al [200] (10*20), julajujk’al [220] (11*20), kab’lajujk’al [240] (12*20), oxlajujk’al [260] (13*20), kajlajujk’al [280] (14*20), wolajujk’al [300] (15*20), waqlajujk’al [320] (16*20), wuqlajujk’al [340] (17*20), waqxaqlajujk’al [360] (18*20), b’elelajujk’al [380] (19*20), juq’o’ [400] (20*20), juk’al juq’o’ [420] (21*20)… kaq’o’ [800] (40*20)… oxoq’o’ [1 200] (60*20)… jukala’ [160 000] (800*20)…
  • Les nombres composés au-dessus de cent se forment de façon régulière, c’est-à-dire en commençant par le multiple de vingt précédent, suivi du nombre de un à dix-neuf séparé par un espace (exp. : ok’al jun [101], wuqk’al ka’i’ [142], julajujk’al wuqu’ [227]).

Écrire un nombre en toutes lettres en cakchiquel

Passons à l’application pratique des règles de numération en cakchiquel. Saurez-vous deviner comment s’écrit un nombre en toutes lettres ? Entrez un nombre en chiffres et essayez de le formuler dans votre tête, ou pourquoi pas de l’écrire sur un morceau de papier, avant d’afficher la réponse.

Livres

¿La ütz awäch? Introduction to Kaqchikel Maya Language ¿La ütz awäch? Introduction to Kaqchikel Maya Language
par , aux éditions University of Texas Press (2006)
[Amazon.com Amazon.com]

Gramática del Idioma Kaqchikel Gramática del Idioma Kaqchikel
par , aux éditions Proyecto Lingüístico Francisco Marroquín (1999)
[Amazon.com Amazon.com]

Sources

  • Escribiendo Kaqchikel, Martín Chacach Cutzal, Universidad Rafael Landívar (2004)

Autres langues supportées

Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.