Partager :    

Compter en soninké

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en soninké.

Vue d’ensemble

La langue soninké (sooninkanxanne) appartient à la famille des langues mandingues. Elle est parlée principalement au Mali, mais aussi au Sénégal, en Côte d’Ivoire, en Gambie, en Mauritanie, en Guinée-Bissau et en Guinée. Langue officielle au Mali, au Sénégal et en Mauritanie, elle compte environ un million de locuteurs.

Liste de nombres en soninké

  • 1 – baane
  • 2 – fillo
  • 3 – sikko
  • 4 – naxato
  • 5 – karago
  • 6 – tumu
  • 7 – ñeru
  • 8 – segu
  • 9 – kabu
  • 10 – tanmu
  • 11 – tanmu do baane
  • 12 – tanmu do fillo
  • 13 – tanmu do sikko
  • 14 – tanmu do naxato
  • 15 – tanmu do karago
  • 16 – tanmu do tumu
  • 17 – tanmu do ñeru
  • 18 – tanmu do segu
  • 19 – tanmu do kabu
  • 20 – tanfille
  • 30 – tanjikke
  • 40 – tannaxate
  • 50 – tankarage
  • 60 – tandume
  • 70 – tanñere
  • 80 – tansege
  • 90 – tankabe
  • 100 – kame
  • 1 000 – wujjuune
  • un million – miliyo
  • un milliard – miliyaari

Règles de numération en soninké

  • Les chiffres de un à neuf sont rendus par des mots spécifiques : baane [1], fillo [2], sikko [3], naxato [4], karago [5], tumu [6], ñeru [7], segu [8] et kabu [9].
  • Les dizaines se construisent en préfixant par tan le chiffre multiplicateur, à quelques exceptions près : tanmu [10], tanfille [20], tanjikke [30], tannaxate [40], tankarage [50], tandume [60], tanñere [70], tansege [80] et tankabe [90].
  • Les nombres composés se forment en commençant par la dizaine, suivie de la coordination do et du chiffre de l’unité (exp. : tanmu do segu [18], tankarage do naxato [54]).
  • Les centaines se forment en mettant le chiffre multiplicateur après le mot pour cent (kame au singulier, kamo au pluriel). Par ailleurs, c’est la forme plurielle du chiffre multiplicateur qui s’utilise, c’est-à-dire : filli [2], sikki [3], naxati [4], karagi [5], tumi [6], ñeri [7], segi [8] et kabi [9]. On forme ainsi : kame [100] (au singulier, sans unité multiplicatrice), kamo filli [200] (les deux au pluriel), kamo sikki [300], kamo naxati [400], kamo karagi [500], kamo tumi [600], kamo ñeri [700], kamo segi [800] et kamo kabi [900].
  • Les nombres d’échelle plus grande se forment de la même façon que les centaines. Le mot pour mille est wujjuune (wujjuunu au pluriel), emprunt au pulaar ; le mot pour million est miliyo (miliyonu au pluriel), emprunt au français ; et le mot pour milliard est miliyaari (miliyaarinu au pluriel), emprunt lui-aussi au français (exp. : wujjuune [1 000], wujjuunu sikki [3 000], miliyonu naxati [4 millions], miliyaarinu karagi [5 milliards]).
  • Chaque groupe de nombres est relié par la conjonction do (et), les dizaines et les unités, mais aussi les centaines et les dizaines, les milliers et les centaines… (exp. : tanfille do sikko [23], kame do tankarage [150], wujjuune do kamo filli do tanjikke do naxato [1 234]).

Livres

Parlons soninkéParlons soninké
par , aux éditions L’Harmattan (1996)
[Amazon.com Amazon.com, Kindle - Amazon.com Kindle - Amazon.com]

Phonologie et morphologie du soninké : Une analyse non linéairePhonologie et morphologie du soninké : Une analyse non linéaire
par , aux éditions VDM Verlag (2009)
[Amazon.com Amazon.com]

Langues mandées

Bambara, mandingue, soninké et soso.

Autres langues supportées

Langues supportées par familles
Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez sélectionner une langue dans la boîte de sélection suivante ou veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.