Partager :    

Compter en micmac

Vue d’ensemble de la langue

Quarante-deux en micmac La langue micmaque (Mi’kmaq ou Míkmaq) fait partie de la familles des langues algiques, et plus précisément des langues algonquiennes. Le micmac est parlé par la nation Mi’kmaq en Nouvelle-Angleterre aux États-Unis, et au Canada dans les provinces atlantiques et la péninsule de Gaspésie (Québec). Il compte environ 10 000 locuteurs.

Par manque de données, nous ne pouvons compter pour l’instant que jusqu’à 1 000 000 en micmac. Veuillez me contacter si vous pouvez m’aider à passer outre cette limitation.

Liste de nombres en micmac

  • 1 – ne’wt
  • 2 – ta’pu
  • 3 – si’st
  • 4 – ne’w
  • 5 – na’n
  • 6 – asukom
  • 7 – l’uiknek
  • 8 – ukmuljin
  • 9 – pesqunatek
  • 10 – newtiska’q
  • 11 – newtiska’q jel ne’wt
  • 12 – newtiska’q jel ta’pu
  • 13 – newtiska’q jel si’st
  • 14 – newtiska’q jel ne’w
  • 15 – newtiska’q jel na’n
  • 16 – newtiska’q jel asukom
  • 17 – newtiska’q jel l’uiknek
  • 18 – newtiska’q jel ukmuljin
  • 19 – newtiska’q jel pesqunatek
  • 20 – tapuiska’q
  • 30 – nesiska’q
  • 40 – newiska’q
  • 50 – naniska’q
  • 60 – asukom te’siska’q
  • 70 – l’uiknek te’siska’q
  • 80 – ukmuljin te’siska’q
  • 90 – pesqunatek te’siska’q
  • 100 – kaskimtlnaqn
  • 1 000 – pituimtlnaqn
  • dix mille – pituimtlnaqnepikatun
  • un million – kji-pituimtlnaqn

Orthographe de Smith-Francis

Cette page utilise l’orthographe de Smith-Francis définie depuis 1974 par Bernie Francis et Doug Smith. Ils ont développé une nouvelle orthographe basée sur le principe phonémique, tout en utilisant les travaux précédents du père Pacifique et de Silas T. Rand qui ont travaillé avec le peuple Mi’kmaw au dix-neuvième siècle. Finalement complété en 1980, le système Smith-Francis est dorénavant en usage en Nouvelle-Écosse, à Terre-Neuve, dans certaines parties de l’Île-du-Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick.

Règles de numération en micmac

  • Les chiffres de un à neuf sont des mots spécifiques : ne’wt [1], ta’pu [2], si’st [3], ne’w [4], na’n [5], asukom [6], l’uiknek [7], ukmuljin [8] et pesqunatek [9].
  • Les dizaines de dix à cinquante se forment en suffixant le chiffre multiplicateur par -iska’q, et en faisant suivre du mot complet te’siska’q séparé par un espace les dizaines de soixante à quatre-vingt-dix : newtiska’q [10], tapuiska’q [20], nesiska’q [30], newiska’q [40], naniska’q [50], asukom te’siska’q [60], l’uiknek te’siska’q [70], ukmuljin te’siska’q [80] et pesqunatek te’siska’q [90].
  • Les nombres composés se forment en commençant par la dizaine, puis le mot jel (et, plus), et le chiffre de l’unité (exp. : newtiska’q jel ne’wt [11], asukom te’siska’q jel ukmuljin [68]).
  • Les centaines se forment en mettant le chiffre multiplicateur avant le mot pour cent (kaskimtlnaqn), à l’exception de cent lui-même : kaskimtlnaqn [100], ta’pu kaskimtlnaqn [200], si’st kaskimtlnaqn [300], ne’w kaskimtlnaqn [400], na’n kaskimtlnaqn [500], asukom kaskimtlnaqn [600], l’uiknek kaskimtlnaqn [700], ukmuljin kaskimtlnaqn [800] et pesqunatek kaskimtlnaqn [900].
  • Les milliers se forment en mettant le chiffre multiplicateur avant le mot pour mille (pituimtlnaqn), à l’exception de mille lui-même : pituimtlnaqn [1 000], ta’pu pituimtlnaqn [2 000], si’st pituimtlnaqn [3 000], ne’w pituimtlnaqn [4 000], na’n pituimtlnaqn [5 000], asukom pituimtlnaqn [6 000], l’uiknek pituimtlnaqn [7 000], ukmuljin pituimtlnaqn [8 000] et pesqunatek pituimtlnaqn [9 000]. Dix mille est un mot spécifique : pituimtlnaqnepikatun [10 000].
  • Quand un nom d’échelle est composé, le mot te’siska’q est ajouté après le nom d’échelle (exp. : kaskimtlnaqn te’siska’q jel ne’wt [101], ta’pu kaskimtlnaqn te’siska’q jel asukom te’siska’q [260], pituimtlnaqn te’siska’q jel ne’wt [1 001], pituimtlnaqnepikatun te’siska’q jel ne’wt [10 001]).
  • Un million se dit kji-pituimtlnaqn.

Écrire un nombre en toutes lettres en micmac

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en micmac.

Livres

English-Micmac Dictionary: Dictionary of the Language of the Micmac Indians Who Reside in Nova Scotia New Brunswick, Prince Edward Island and Cape BretonEnglish-Micmac Dictionary: Dictionary of the Language of the Micmac Indians Who Reside in Nova Scotia New Brunswick, Prince Edward Island and Cape Breton
par , aux éditions Laurier Books Ltd (2007)
[Amazon.com Amazon.com]

Mi’kmaq: People of the MaritimesMi’kmaq: People of the Maritimes
par , aux éditions Down East Books (1997)
[Amazon.com Amazon.com]

The Mi’kmaq AnthologyThe Mi’kmaq Anthology
par , aux éditions Down East Books (1997)
[Amazon.com Amazon.com]

Langues algonquiennes

Micmac, mohegan-pequot et ojibwa.

Autres langues supportées

Langues classées par familles de langues
Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez sélectionner une langue dans la boîte de sélection suivante ou veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.