Partager :    

Articles > Les langues régionales à la télévision

par Alexis Ulrich  LinkedIn
Langues régionales à la télévision française

Si les langues régionales de France métropolitaine ont leur place à la télévision, elles ne sont pas toutes logées à la même enseigne. Suivant la langue concernée, on trouve un rapport de un à quinze entre le nombre d’heures diffusées sur France 3 en 2014 pour l’occitan et le basque.
Qu’à cela ne tienne, les émissions présentées sont autant d’occasions de s’immerger dans la culture vivante et actuelle de la langue qui nous intéresse.

Grâce au Rapport au parlement sur l’emploi de la langue française 2015 (pdf, 5Mo), nous pouvons déterminer la place relative à chaque langue représentée. En 2014, la chaîne de télévision France 3 a diffusé de façon cumulée plus de 376 heures de programmes en langues régionales. Parmi celles-ci, on retrouve 124h44 d’occitan (qui inclue 67h51 d’occitan provençal), 87h10 d’alsacien, 67h02 de langue corse, à peu près autant de breton (67h06), 20h05 de catalan et 8h30 de langue basque.

Les langues régionales métropolitaines sur France 3 en 2014

Bien sûr, la vitalité d’une langue ne se mesure pas à sa présence audiovisuelle. Elle dépend de nombre de facteurs, parmi lesquels son poids démographique, l’existence d’une communauté linguistique, sa visibilité institutionnelle, son degré d’équipement (manuels, dictionnaires…), son usage écrit et sa visibilité dans l’espace public, et enfin sa présence dans les médias (journaux, radio, télévision, internet). Nous allons nous focaliser ici sur la télévision et les programmes de France 3 en particulier pour dresser un panorama des langues régionales métropolitaines et partager quelques liens pour visionner les émissions présentées.

L’occitan

Avec une population d’environ 1,7 million de locuteurs, dont 600 000 réguliers (chiffres INSEE 1999), l’occitan est la langue régionale la plus parlée. S’il comprend de nombreux dialectes sur le territoire national (auvergnat, gascon, languedocien, limousin, nissard, provençal général, vivaroalpin), l’occitan est désormais normé par le Congrès permanent de la langue occitane. Il se stabilise autour du dialecte languedocien, considéré comme dialecte intermédiaire.


CÒP D’ALA : Lo castèl Nau « Larresingla » par france3midipyrenees

Le magazine Còp d’Ala (À tire d’aile) nous entraîne à la découverte de l’Occitanie à vol d’oiseau en épisodes de six minutes. On peut le retrouver sur la chaîne de France 3 Midi-Pyrénées sur Dailymotion. Viure al país est quant à lui un magazine de 30 minutes pour faire découvrir l’ampleur de l’Occitanie à travers ses reportages.

L’occitan provençal couvre les départements des Alpes de Haute-Provence, du Vaucluse, des Bouches-du-Rhône et du Var. On le retrouve à l’honneur dans l’émission Vaqui présenté par Frédéric Soulié.

L’alsacien

L’Office pour la Langue et la Culture d’Alsace (OCLA) indique que 43% de la population alsacienne en 2012 était dialectophone (déclarant bien savoir parler l’alsacien) et que 33% était constituée d’initié-e-s (déclarant savoir parler un peu l’alsacien ou le comprendre un peu). Si l’OCLA parle de dialecte, l’alsacien se compose en vérité d’un ensemble de dialectes alémaniques et franciques.

Rund Um est une émission qui se présente en version quotidienne de 10 minutes et hebdomadaire sur une durée de 25 minutes. L’émission est aussi disponible en podcast.
Émission culinaire itinérante, A’ Gueter est présentée par André Muller à la rencontre de chefs et de passionné-e-s de cuisine.

Mission Elsassisch (Mission alsacien) est un format court d’une minute pour apprendre un mot ou une expression en alsacien. On peut aussi le retrouver sur la chaîne YouTube de l’OCLA.

Le corse

Avec 320 000 habitants, le corse compterait environ 125 000 locuteurs (d’après le site Ethnologue).

Par un dettu est un magazine culturel diffusé sur la chaîne France 3 Corse ViaStella.

Des journaux d’information en langue corse sont aussi diffusés, comme le 12/13 Corsica Prima, et une série Versi e Tela qui met en image des poésies en langue corse (que l’on retrouve sur YouTube).

Le breton

Avec 206 000 locuteurs actifs en 2007 (d’après un sondage TMO-Fañch Broudic), la langue bretonne dispose maintenant d’un organe public de promotion : l’Office Public de la Langue Bretonne.


Bali Breizh - Sul 27 a viz Meurzh 2016 par france3Bretagne

An taol lagad, est un journal local de mi-journée.
Bali Breizh, magazine de 52 minutes, est diffusé le dimanche à 11h de janvier à décembre. On peut le retrouver sur la chaîne Dailymotion de France3 Bretagne.
Mouchig-Dall est une émission pour enfants de 26 minutes.

Le catalan

La langue catalane dont le nombre de locuteurs français est singulièrement difficile à trouver, bénéficie cependant de quelques programmes sur France 3, comme par exemple Viure al país, magazine de 26 minutes, diffusé un dimanche sur quatre sur France 3 Midi-Pyrénées et France 3 Languedoc-Roussillon.

Le basque

Avec 102 200 bascophones et 43 484 bilingues réceptifs (qui le comprennent mais le parlent peu) pour une population de 476 720 habitants en 2011 (5e enquête sociolinguistique), le basque s’est doté d’un Office Public de la Langue Basque en 2004 ayant pour mission de concevoir, définir et mettre en œuvre une politique linguistique publique et concertée.


TXIRRITA 30 septembre 2012 par france3aquitaine

Txirrita est un magazine qui part à la rencontre d’une personne du monde sportif, culturel ou économique, bascophone, afin de mieux connaître son Pays basque.
L’édition régionale du journal 19/20 Euskal Herri présente des sujets en basque suivant l’actualité.

En guise de conclusion

Nous venons de voir qu’il est possible de maintenir un lien culturel et d’apprentissage d’une langue régionale grâce à la télévision et au portage de certains de ses contenus sur internet. Si je me suis intéressé uniquement à la chaîne France 3 dans cet article, d’autres chaînes et médias s’y retrouvent aussi (je pense notamment à la radio), et surtout d’autres langues parlées en France d’Outre-Mer, comme par exemple le tahitien, le mahorais ou encore le wallisien.
Les langues régionales sont une richesse de notre pays dont il faut profiter pleinement.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.