Partager :  

Compter en tsonga

Vue d’ensemble de la langue

Quarante-deux en tsonga Le tsonga (xitsonga) appartient à la famille des langues nigéro-congolaises, et plus précisément à la branche des langues bantoues. Parlé en Afrique du Sud (où il a le statut de langue co-officielle) ainsi qu’au Zimbabwe, où il est co-officiel avec quinze autres langues et porte le nom de shangani. Le tsonga compte environ 12 millions de locuteurs.

Liste de nombres en tsonga

  • 1 – n’we
  • 2 – mbirhi
  • 3 – nharhu
  • 4 – mune
  • 5 – ntlhanu
  • 6 – ntsevu
  • 7 – nkombo
  • 8 – nhungu
  • 9 – nkaye
  • 10 – khume
  • 11 – khume n’we
  • 12 – khume mbirhi
  • 13 – khume nharhu
  • 14 – khume mune
  • 15 – khume ntlhanu
  • 16 – khume ntsevu
  • 17 – khume nkombo
  • 18 – khume nhungu
  • 19 – khume nkaye
  • 20 – makume mbirhi
  • 30 – makume nharhu
  • 40 – makume mune
  • 50 – makume ntlhanu
  • 60 – makume ntsevu
  • 70 – makume nkombo
  • 80 – makume nhungu
  • 90 – makume nkaye
  • 100 – dzana
  • 1 000 – gidi
  • un million – gidi ya magidi

Règles de numération en tsonga

  • Les chiffres de zéro à neuf sont rendus par des mots spécifiques : noto [0], n’we [1], mbirhi [2], nharhu [3], mune [4], ntlhanu [5], ntsevu [6], nkombo [7], nhungu [8] et nkaye [9].
  • Les dizaines se forment en commençant par la forme plurielle du mot pour dix (makume, khume au singulier), suivie par le chiffre multiplicateur, à l’exception de dix lui-même : khume [10], makume mbirhi [20], makume nharhu [30], makume mune [40], makume ntlhanu [50], makume ntsevu [60], makume nkombo [70], makume nhungu [80] et makume nkaye [90].
  • Les nombres composés se forment en commençant par la dizaine, puis le chiffre de l’unité séparé par un espace (exp. : makume mune mune [44], makume nkombo mbirhi [72]).
  • Les centaines se forment en commençant par la forme plurielle du mot pour cent (madzana, dzana au singulier), suivie par le chiffre multiplicateur, à l’exception de cent : dzana [100], madzana mbirhi [200], madzana nharhu [300], madzana mune [400], madzana ntlhanu [500], madzana ntsevu [600], madzana nkombo [700], madzana nhungu [800] et madzana nkaye [900].
  • Les milliers se forment en commençant par la forme plurielle du mot pour mille (magidi, gidi au singulier), suivie par le chiffre multiplicateur, à l’exception de mille : gidi [1 000], magidi mbirhi [2 000], magidi nharhu [3 000], magidi mune [4 000], magidi ntlhanu [5 000], magidi ntsevu [6 000], magidi nkombo [7 000], magidi nhungu [8 000] et magidi nkaye [9 000].
  • Les nombres composés avec des centaines ou des milliers se forment de façon régulière (exp. : dzana makume mune mbirhi [142], magidi mbirhi madzana mbirhi makume mbirhi mbirhi [2 222]).
  • Un million se dit gidi ya magidi, littéralement un millier de milliers, et magidi ya magidi au pluriel. Les noms d’échelle plus élevés sont le milliard (109), qui se dit biliyoni au singulier et tibiliyoni au pluriel, puis nous avons thiriliyoni (1012, billion), khwadiriliyin ou mamiliyoni-mune (1015, billiard), khwintiliyoni (1018, trillion)…

Écrire un nombre en toutes lettres en tsonga

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en tsonga.

Livres

Langues bantoues

Lingala, mwani, punu, shona, swahili, tsonga, tswana, xhosa et zoulou.

Autres langues supportées

Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.