Partager :    

Compter en tétoum-Dili

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en tétoum-Dili.

Vue d’ensemble

Le tétoum-Dili, aussi appelé Tetun-Dili, tétum-praça (Tetun Prasa), ou de façon linguistiquement impropre tétoum, est un créole à base lexicale tétoum, le tétoum étant une langue austronésienne du groupe des langues malayo-polynésiennes. Il est parlé par environ 50 000 locuteurs dans la capitale du Timor oriental (Dili) et ses environs, les deux langues officielles du pays étant le tétoum et le portugais. Très fortement influencé par le portugais, il l’est aussi par le mambae, et dans une moindre mesure par l’indonésien et le malais auxquels il fait quelques emprunts.
Nous présentons sur cette page la numération basée sur le portugais.

Liste de nombres en tétoum-Dili

  • 1 – ún
  • 2 – dois
  • 3 – trés
  • 4 – kuatru
  • 5 – sinku
  • 6 – seis
  • 7 – seti
  • 8 – oitu
  • 9 – novi
  • 10 – dés
  • 11 – onzi
  • 12 – dozi
  • 13 – trezi
  • 14 – katorzi
  • 15 – kizi
  • 16 – dezaseis
  • 17 – dezaseti
  • 18 – dezoitu
  • 19 – dezanovi
  • 20 – vinti
  • 30 – trenta
  • 40 – kuarenta
  • 50 – sinkuenta
  • 60 – sesenta
  • 70 – setenta
  • 80 – oitenta
  • 90 – noventa
  • 100 – sein
  • 1 000 – míl
  • un million – un milyaun
  • un milliard – un bilyaun

Trois influences numérales cohabitant dans une langue créole

Le tétoum-Dili étant une langue créole, elle est influencée par différentes langues, ce qui se voit bien par exemple dans la façon dont sont formés ses numéraux. Trois influences numérales sont utilisées en parallèle dépendant de la situation, basées sur le portugais, l’indonésien ou le tétoum. Dans son livre Tetun Dili: A Grammar of an East Timorese Language (Tétoum-Dili : Grammaire d’une langue du Timor oriental), Catharina Williams-van Klinken indique que « les numéraux tétoum tendent à être seulement utilisés pour les petits nombres, tels que le nombre d’enfants d’une famille, l’âge d’une personne ou l’heure. Les dates, les prix et l’arithmétique utilisent bien plus souvent le portugais ou l’indonésien que le tétoum, tandis que l’heure est communément spécifiée dans l’une de ces trois langues. »

Règles de numération en tétoum-Dili

  • Les chiffres de zéro à neuf et les nombres de dix à quinze sont rendus par des mots spécifiques : zero [0], ún [1], dois [2], trés [3], kuatru [4], sinku [5], seis [6], seti [7], oitu [8], novi [9], dés [10], onzi [11], dozi [12], trezi [13], katorzi [14] et kizi [15]. Les nombres de seize à dix-neuf sont réguliers, c’est-à-dire construits d’après la dizaine et l’unité, et écrits phonétiquement : dezaseis [10 et 6], dezaseti [10 et 7], dezoitu [10 et 8] et dezanovi [10 et 9].
  • Les dizaines ont des noms spécifiques basés sur la racine des chiffres correspondants, à l’exception de dix et vingt : dés [10], vinti [20], trenta [30], kuarenta [40], sinkuenta [50], sesenta [60], setenta [70], oitenta [80] et noventa [90].
  • La même règle s’applique aux centaines : sein [100] (sentus au pluriel), duzentus [200], trezentus [300], kuatrusentus [400], kinyentus [500], seisentus [600], setisentus [700], oitusentus [800] et novisentus [900].
  • Les dizaines et les unités sont reliées par la conjonction i (et), comme dans oitenta i trés [83], de même que les centaines et les dizaines (exp. : sentu i vinti [120]), mais pas les centaines et les dizaines composées au-dessus de vingt (exp. : novisentus setenta i sinku [975]), ni les milliers et les centaines, à moins que le nombre se termine par une centaine avec deux zéros (exp. : dois míl i trezentus [2 300] mais míl novisentus noventa i novi [1 999]). La conjonction i s’utilise aussi pour lier directement les milliers et les unités (exp. : dois míl i trés [2 003]).
  • Les millions se forment en posant le chiffre multiplicateur avant le mot pour million (milyaun, milyoens au pluriel), séparé par un espace : un milyaun (et non ún milyaun) [1 million], dois milyoens [2 millions], trés milyoens [3 millions], kuatru milyoens [4 millions]…
  • Les milliards se forment comme les millions, c’est-à-dire en posant le chiffre multiplicateur avant le mot pour milliard (bilyaun, bilyoens au pluriel), séparé par un espace : un bilyaun (et non ún bilyaun) [1 milliard], dois bilyoens [2 milliards], trés bilyoens [3 milliards], kuatru bilyoens [4 milliards]… Ainsi, le tétoum-Dili utilise l’échelle courte où chaque nouveau nom de nombre plus grand que le million est mille fois plus grand que le précédent (milyaun, bilyaun), rendant cette langue proche du portugais du Brésil.

Livres

A Short Grammar of Tetun DiliA Short Grammar of Tetun Dili
par , aux éditions Lincom Europa (2002)
[Amazon.com Amazon.com]

Sources

Autres langues supportées

Langues supportées par familles
Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez sélectionner une langue dans la boîte de sélection suivante ou veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.