Partager :    

Compter en nume

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en nume.

Vue d’ensemble

Le nume, ou tarasag, est une langue océanienne de la familles des langues austronésiennes. Parlée au nord du Vanuatu dans le nord-est de l’île Gaua, dans les îles Banks, elle compte environ 900 locuteurs.

Par manque de données, ce programme ne peut compter pour l’instant que jusqu’à 999 en nume. Veuillez me contacter si vous pouvez m’aider à passer outre cette limitation.

Liste de nombres en nume

  • 1 – tuwal
  • 2 – i-ru
  • 3 – i-tol
  • 4 – i-βet
  • 5 – tiβi-lim
  • 6 – leβe-te
  • 7 – leβe-ru
  • 8 – leβe-tol
  • 9 – leβe-βet
  • 10 – sanuβul tuwal
  • 11 – sanuβul tuwal ndi win tuwal
  • 12 – sanuβul tuwal ndi win ti-ru
  • 13 – sanuβul tuwal ndi win ti-tol
  • 14 – sanuβul tuwal ndi win ti-βet
  • 15 – sanuβul tuwal ndi win tiβi-lim
  • 16 – sanuβul tuwal ndi win ti-leβe-te
  • 17 – sanuβul tuwal ndi win ti-leβe-ru
  • 18 – sanuβul tuwal ndi win ti-leβe-tol
  • 19 – sanuβul tuwal ndi win ti-leβe-βet
  • 20 – sanuβul ru
  • 30 – sanuβul tol
  • 40 – sanuβul βet
  • 50 – sanuβul tiβi-lim
  • 60 – sanuβul leβe-te
  • 70 – sanuβul leβe-ru
  • 80 – sanuβul leβe-tol
  • 90 – sanuβul leβe-βet
  • 100 – muweldul
  • 1 000 – ter

Règles de numération en nume

  • Les chiffres de un à neuf sont des mots spécifiques : tuwal [1], i-ru [2], i-tol [3], i-βet [4], tiβi-lim [5], leβe-te [6], leβe-ru [7], leβe-tol [8] et leβe-βet [9].
  • Les dizaines se forment en mettant le chiffre multiplicateur après le mot pour dix (sanuβul) : sanuβul tuwal (ou seulement sanuβul) [10], sanuβul ru [20], sanuβul tol [30], sanuβul βet [40], sanuβul tiβi-lim [50], sanuβul leβe-te [60], sanuβul leβe-ru [70], sanuβul leβe-tol [80] et sanuβul leβe-βet [90].
  • Les nombres composés se forment en reliant par la dizaine et l’unité avec les mots ndi win, séparés par des espaces (exp. : sanuβul tuwal ndi win ti-ru [12], sanuβul leβe-te ndi win leβe-tol [68]). L’unité composée commence par la syllable ti- : i-βet [4] devient ti-βet, leβe-te [6], ti-leβe-te.
  • Les centaines se forment en mettant le chiffre multiplicateur après le mot pour cent (muweldul), à l’exception de cent lui-même : muweldul [100], muweldul ru [200], muweldul tol [300], muweldul βet [400], muweldul tiβi-lim [500], muweldul leβe-te [600], muweldul leβe-ru [700], muweldul leβe-tol [800] et muweldul leβe-βet [900].
  • Les centaines composées se forment en commençant par la centaine, puis la dizaine et enfin l’unité (exp. : muweldul i-βet sanuβul ru ndi win i-tol [423], muweldul tiβi-lim sanuβul leβe-te ndi win i-ru [562]).
  • Les milliers se forment en mettant le chiffre multiplicateur après le mot pour mille (ter), à l’exception de mille lui-même : ter [1 000], ter ru [2 000], ter tol [3 000], ter βet [4 000], ter tiβi-lim [5 000], ter leβe-te [6 000], ter leβe-ru [7 000], ter leβe-tol [8 000] et ter leβe-βet [9 000].

Liens

Langues malayo-polynésiennes centrales

Éfaté du sud, gilbertin, nume et tocodede.

Autres langues supportées

Langues supportées par familles
Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez sélectionner une langue dans la boîte de sélection suivante ou veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.