Partager :    

Compter en mohawk

Vue d’ensemble de la langue

Quarante-deux en mohawk La langue mohawk (Kanien’keha), aussi appelée agnier, est une langue amérindienne de la famille des langues iroquoiennes. Elle est parlée par le peuple Mohawk au Canada (Ontario et Québec) et aux États-Unis (état de New York) par environ 3 500 locuteurs.

Par manque de données, ce programme ne peut compter pour l’instant que jusqu’à 1 000 000 en mohawk. Veuillez me contacter si vous pouvez m’aider à passer outre cette limitation.

Liste de nombres en mohawk

  • 1 – énska
  • 2 – tékeni
  • 3 – áhsen
  • 4 – kaié:ri
  • 5 – wisk
  • 6 – ià:ia’k
  • 7 – tsá:ta
  • 8 – sha’té:kon
  • 9 – tióhton
  • 10 – oié:ri
  • 11 – énska iawén:re
  • 12 – tékeni iawén:re
  • 13 – áhsen iawén:re
  • 14 – kaié:ri iawén:re
  • 15 – wisk iawén:re
  • 16 – ià:ia’k iawén:re
  • 17 – tsá:ta iawén:re
  • 18 – sha’té:kon iawén:re
  • 19 – tióhton iawén:re
  • 20 – tewáhsen
  • 30 – áhsen niwáhsen
  • 40 – kaié:ri niwáhsen
  • 50 – wisk niwáhsen
  • 60 – iá:ia’k niwáhsen
  • 70 – tsá:ta niwáhsen
  • 80 – sha’té:kon niwáhsen
  • 90 – tióhton niwáhsen
  • 100 – énska tewen’niáwe
  • 1 000 – oié:ri tewen’niáwe
  • un million – énska million

Règles de numération en mohawk

  • Les chiffres de un à neuf sont rendus par des mots spécifiques : énska [1], tékeni [2], áhsen [3], kaié:ri [4], wisk [5], ià:ia’k [6], tsá:ta [7], sha’té:kon [8] et tióhton [9].
  • Les dizaines sont formées en disant le chiffre multiplicateur avant le mot pour dix (niwáhsen), sauf pour dix lui-même et vingt (qui le contient sous forme contractée) : oié:ri [10], tewáhsen [20], áhsen niwáhsen [30], kaié:ri niwáhsen [40], wisk niwáhsen [50], iá:ia’k niwáhsen [60], tsá:ta niwáhsen [70], sha’té:kon niwáhsen [80] et tióhton niwáhsen [90].
  • Les nombres composés de onze à dix-neuf sont formés en mettant le mot iawén:re après le nom de l’unité (exp. : énska iawén:re [11], kaié:ri iawén:re [14]). Les autres nombres composés sont formés en posant la dizaine puis le chiffre de l’unité séparé par un espace (exp. : tewáhsen wisk [25], wisk niwáhsen sha’té:kon [58]).
  • Les centaines se forment en posant le chiffre multiplicateur avant le mot pour cent (tewen’niáwe) : énska tewen’niáwe [100], tékeni tewen’niáwe [200], áhsen tewen’niáwe [300], kaié:ri tewen’niáwe [400], wisk tewen’niáwe [500], ià:ia’k tewen’niáwe [600], tsá:ta tewen’niáwe [700], sha’té:kon tewen’niáwe [800] et tióhton tewen’niáwe [900].
  • Les milliers se forment comme dizaines de centaines, c’est-à-dire en posant la dizaine multiplicatrice avant le mot pour cent (tewen’niáwe) : oié:ri tewen’niáwe [1 000], tewáhsen tewen’niáwe [2 000], áhsen niwáhsen tewen’niáwe [3 000], kaié:ri niwáhsen tewen’niáwe [4 000], wisk niwáhsen tewen’niáwe [5 000], iá:ia’k niwáhsen tewen’niáwe [6 000], tsá:ta niwáhsen tewen’niáwe [7 000], sha’té:kon niwáhsen tewen’niáwe [8 000] et tióhton niwáhsen tewen’niáwe [9 000].
  • Dans les nombres composés, la centaine et l’unité, de même que le millier et l’unité, sont reliés par le mot tánon qui signifie et (exp. : énska tewen’niáwe tánon énska [101], oié:ri tewen’niáwe tánon énska [1 001]).
  • Le mot pour million est million.

Écrire un nombre en toutes lettres en mohawk

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en mohawk.

Livres

Kanyen’Keha Tewatati: Let’s Speak MohawkKanyen’Keha Tewatati: Let’s Speak Mohawk
par , aux éditions Audio Forum (1990)
[Amazon.com Amazon.com]

Sources

Langues iroquoiennes

Cherokee, mohawk et oneida.

Autres langues supportées

Langues supportées par familles
Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez sélectionner une langue dans la boîte de sélection suivante ou veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.