Partager :    

Compter en malécite-passamaquoddy

Vue d’ensemble de la langue

Quarante-deux en malécite-passamaquoddy Le malécite-passamaquoddy est parlé par les peuples malécites (etchemins ou wolastoqiyik) et passamaquoddy (peskotomuhkati ou pestomuhkati) des deux côtés de la frontière entre le Maine aux États-Unis et le Nouveau-Brunswick au Canada. Il appartient à la famille des langues algonquiennes, plus précisément des algonquiennes orientales. Il compte environ 600 locuteurs et est considéré en danger.

Liste de nombres en malécite-passamaquoddy

  • 1 – pesq
  • 2 – nis
  • 3 – nihi
  • 4 – new
  • 5 – nan
  • 6 – kamahcin
  • 7 – oluwikonok
  • 8 – oqomolcin
  • 9 – esqonatek
  • 10 – ’qotinsk
  • 11 – ’qotanku
  • 12 – nisanku
  • 13 – ’sanku
  • 14 – newanku
  • 15 – nananku
  • 16 – kamahcin kehsanku
  • 17 – oluwikonok kehsanku
  • 18 – oqomolcin kehsanku
  • 19 – esqonatek kehsanku
  • 20 – nisinsk
  • 30 – ’sinsk
  • 40 – newinsk
  • 50 – naninsk
  • 60 – kamahcin kehsinsk
  • 70 – oluwikonok kehsinsk
  • 80 – oqomolcin kehsinsk
  • 90 – esqonatek kehsinsk
  • 100 – ’qotatq
  • 1 000 – ’qotamqahk
  • un million – ’qotalokamqahk

Règles de numération en malécite-passamaquoddy

  • Les chiffres de un à neuf sont rendus par des mots spécifiques : pesq ou neqt [1], nis ou tapu [2], nihi ou ’sis [3], new [4], nan [5], kamahcin [6], oluwikonok [7], oqomolcin [8] et esqonatek [9].
  • Le mot pour onze est ’qotanku [11]. De douze à quinze, les nombres se forment en ajoutant le suffixe anku à l’unité : nisanku [12], ’sanku [13], newanku [14] et nananku [15]. De seize à dix-neuf, les nombres se forment en commençant par l’unité, puis le mot kehsanku séparé par un espace : kamahcin kehsanku [16], oluwikonok kehsanku [17], oqomolcin kehsanku [18] et esqonatek kehsanku [19].
  • Le mot pour dix est ’qotinsk [10]. De vingt à cinquante, les dizaines se forment en ajoutant le suffixe insk au nom de l’unité multiplicatrice : nisinsk [20], ’sinsk [30], newinsk [40] et naninsk [50]. De soixante à quatre-vingt-dix, les dizaines se forment en commençant par l’unité multiplicatrice, puis le mot kehsinsk séparé par un espace : kamahcin kehsinsk [60], oluwikonok kehsinsk [70], oqomolcin kehsinsk [80] et esqonatek kehsinsk [90].
  • Les nombres composés se forment en commençant par la dizaine, puis le mot cel (et, plus) séparé par des espaces, puis l’unité (exp. : nisinsk cel kamahcin [26], naninsk cel new [54]).
  • Le mot pour cent est ’qotatq [100]. De deux cents à cinq cents, les centaines se forment en ajoutant le suffixe atq au nom de l’unité multiplicatrice : nisatq [200], ’satq [300], newatq [400] et nanatq [500]. De six cents à neuf cents, les centaines se forment en commençant par l’unité multiplicatrice, puis le mot kehsatq séparé par un espace : kamahcin kehsatq [600], oluwikonok kehsatq [700], oqomolcin kehsatq [800] et esqonatek kehsatq [900].
  • Le mot pour mille est ’qotamqahk [1 000]. De deux mille à cinq mille, les milliers se forment en ajoutant le suffixe amqahk au nom de l’unité multiplicatrice : nisamqahk [2 000], ’samqahk [3 000], newamqahk [4 000] et nanamqahk [5 000]. De six mille à neuf mille, les milliers se forment en commençant par l’unité multiplicatrice, puis le mot kehsamqahk séparé par un espace : kamahcin kehsamqahk [6 000], oluwikonok kehsamqahk [7 000], oqomolcin kehsamqahk [8 000] et esqonatek kehsamqahk [9 000].
  • Les grands nombres composés se forment en ajoutant le mot cel séparé par des espaces entre chaque multiple de dix, c’est-à-dire entre les milliers, les centaines, les dizaines et les unités (exp. : kamahcin kehsatq cel nisinsk cel new [624], ’qotamqahk cel newanku [1 014]).
  • Le mot pour million est ’qotalokamqahk [1 000 000]. De deux millions à cinq millions, les millions se forment en ajoutant le suffixe alokamqahk au nom de l’unité multiplicatrice : nisalokamqahk [2 000 000], ’salokamqahk [3 000 000], newalokamqahk [4 000 000] et nanalokamqahk [5 000 000]. De six millions à neuf millions, les millions se forment en commençant par l’unité multiplicatrice, puis le mot kehsalokamqahk séparé par un espace : kamahcin kehsalokamqahk [6 000 000], oluwikonok kehsalokamqahk [7 000 000], oqomolcin kehsalokamqahk [8 000 000] et esqonatek kehsalokamqahk [9 000 000].

Écrire un nombre en toutes lettres en malécite-passamaquoddy

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en malécite-passamaquoddy.

Livres

Canoe Indians of Down East MaineCanoe Indians of Down East Maine
par , aux éditions The History Press (2012)
[Amazon.com Amazon.com, Kindle - Amazon.com Kindle - Amazon.com]

Sources

Langues algonquiennes

Malécite-passamaquoddy, micmac, mohegan-pequot et ojibwa.

Autres langues supportées

Langues classées par familles de langues
Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez sélectionner une langue dans la boîte de sélection suivante ou veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.