Partager :    

Compter en kotava

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en kotava.

Vue d’ensemble

Quarante-deux en kotava Le kotava (ou langue de chacun et de tous) est une langue subsidiaire internationale créée en 1978 par la linguiste Staren Fetcey. Langue a priori, ayant à la fois des racines artificielles et une dérivation schématique, le kotava possède une grammaire absolument régulière, sans exceptions et rigoureusement phonétique. Il s’écrit principalement dans un alphabet latin simplifié de 24 lettres-phonèmes.

Règles de numération en kotava

  • Les chiffres de zéro à neuf sont rendus par des racines spécifiques suffixées comme tous les nombres cardinaux par oy : nedoy [0], tanoy [1], toloy [2], baroy [3], balemoy [4], aluboy [5], tevoy [6], peroy [7], anyustoy [8] et lerdoy [9].
  • Les dizaines sont formées en ajoutant le radical de dix (san) après la racine du chiffre multiplicateur correspondant : tan-sanoy [10] (simplifié en sanoy), tol-sanoy [20], bar-sanoy [30], balem-sanoy [40], alub-sanoy [50], tev-sanoy [60], per-sanoy [70], anyust-sanoy [80] et lerd-sanoy [90].
  • Les nombres composés de vingt et un à quatre-vingt-dix-neuf se construisent en additionnant à droite l’unité, tous les éléments radicaux étant reliés par un trait d’union (exp. : tol-san-aluboy [25], tev-san-tevoy [66]).
  • Tous les autres nombres se construisent sur le même principe que les dizaines : les centaines (decemoy [100], tol-decemoy [200], bar-decemoy [300]…), les milliers (decitoy [1 000], tol-decitoy [2 000], bar-decitoy [3 000]…), les dizaines de milliers (kunoy [10 000], tol-kunoy [20 000], bar-kunoy [30 000]…), les centaines de milliers (vuntoy [100 000], tol-vuntoy [200 000], bar-vuntoy [300 000]…), etc.
  • Les nombres d’échelle plus importants regroupent leurs chiffres par trois : million (celemoy, 106), milliard (felemoy, 109), billion (tungoy, 1012), billiard (pungoy, 1015), trillion (eungoy, 1018), trilliard (zungoy, 1021), quadrillion (yungoy, 1024).
  • Les nombres composés se construisent en commençant par le nombre de plus grande échelle et en terminant par celui de plus petite échelle, suffixé par oy (exp. : balem-decem-alub-san-anyustoy [458], tev-kun-per-decem-per-san-lerdoy [60 779]).

Sources

Liens

Langues auxiliaires

Bolak, Digisk Folkspraak, espéranto, Folkspraak, idiom neutral, ido, intal, interlingua, interlingue, kotava, latino sine flexione, lingua franca nova, mondial, ro, solrésol, sona, spokil, tutonish, uropi et volapük.

Autres langues supportées

Langues supportées par familles
Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez sélectionner une langue dans la boîte de sélection suivante ou veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.