Partager :    

Compter en koasati

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en koasati.

Vue d’ensemble

Quarante-deux en koasati La langue koasati (Kowassá:ti), aussi connue comme Coushatta est une langue amérindienne de la famille des langues muskogéennes. Parlée par le peuple Coushatta aux États-Unis (Livingston, Texas, et Elton, Louisiane), elle compte environ 200 locuteurs et est considérée en danger, bien qu’un programme de revitalisation soit en cours.

Par manque de données, ce programme ne peut compter pour l’instant que jusqu’à 9 999 en koasati. Veuillez me contacter si vous pouvez m’aider à passer outre cette limitation.

Liste de nombres en koasati

  • 1 – chaffaakan
  • 2 – toklon
  • 3 – totchiinan
  • 4 – ostaakan
  • 5 – chahappaakan
  • 6 – hannaalin
  • 7 – ontoklon
  • 8 – ontotchiinan
  • 9 – chakkaalin
  • 10 – pokkoolin
  • 11 – pokkol awah chaffaakan
  • 12 – pokkol awah toklon
  • 13 – pokkol awah totchiinan
  • 14 – pokkol awah ostaakan
  • 15 – pokkol awah chahappaakan
  • 16 – pokkol awah hannaalin
  • 17 – pokkol awah ontoklon
  • 18 – pokkol awah ontotchiinan
  • 19 – pokkol awah chakkaalin
  • 20 – poltoklon
  • 30 – poltotchiinan
  • 40 – polostaakan
  • 50 – polchahappaakan
  • 60 – polahannaalin
  • 70 – polontoklon
  • 80 – polontotchiinan
  • 90 – polchakkaalin
  • 100 – chokpi chaffaakan
  • 1 000 – chokpachoba chaffaakan

Règles de numération en koasati

  • Les chiffres de zéro à neuf sont rendus par des mots spécifiques : ikson [0] (qui signifie rien), chaffaakan [1], toklon [2], totchiinan [3], ostaakan [4], chahappaakan [5], hannaalin [6], ontoklon [7], ontotchiinan [8] et chakkaalin [9].
  • Les dizaines sont formées en préfixant le chiffre multiplicateur par pol-, à l’exception de dix : pokkoolin [10], poltoklon [20], poltotchiinan [30], polostaakan [40], polchahappaakan [50], polahannaalin [60], polontoklon [70], polontotchiinan [80] et polchakkaalin [90].
  • Les nombres composés sont formés en posant la dizaine en premier, puis le mot awah et le chiffre de l’unité. Pour les nombres de onze à dix-neuf, le mot pour dix (pokkoolin) se contracte en pokkol (exp. : pokkol awah chaffaakan [11], pokkol awah chahappaakan [15]). Pour les autres nombres composés, le mot polo s’ajoute entre le mot pour dix et le conjoncteur awah (exp. : poltoklon polo awah chaffaakan [21]).
  • Les centaines sont formées en posant le multiplicateur après le mot pour cent (chokpi) : chokpi chaffaakan [100], chokpi toklon [200], chokpi totchiinan [300], chokpi ostaakan [400]…
  • Les milliers sont formés en posant le multiplicateur après le mot pour mille (chokpachoba) : chokpachoba chaffaakan [1 000], chokpachoba toklon [2 000], chokpachoba totchiinan [3 000], chokpachoba ostaakan [4 000]…

Livres

Koasati GrammarKoasati Grammar
par , aux éditions University of Nebraska Press (1991)
[Amazon.com Amazon.com]

Liens

Autres langues supportées

Langues supportées par familles
Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez sélectionner une langue dans la boîte de sélection suivante ou veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.