Partager :    

Compter en kali’na

Vue d’ensemble de la langue

Quarante-deux en kali’na Le Kali’na (aussi connu sous son ancien nom de galibi) est une langue de la famille des langues caribes (ou caraïbes). Cette langue amazonienne est parlée dans la bande côtière qui va du Venezuela au Brésil en passant par le Guyana, le Surinam et la Guyane française. Elle compte environ 10 000 locuteurs.

Par manque de données, nous ne pouvons compter pour l’instant que jusqu’à 399 en kali’na. Veuillez me contacter si vous pouvez m’aider à passer outre cette limitation.

Liste de nombres en kali’na

  • 1 – òwin
  • 2 – oko
  • 3 – oruwa
  • 4 – okupàen
  • 5 – ainatone
  • 6 – òwin-tòima
  • 7 – oko-tòima
  • 8 – oruwa-tòima
  • 9 – okupàen-tòima
  • 10 – ainapatoro
  • 11 – ainapatoro itùponaka òwin
  • 12 – ainapatoro itùponaka oko
  • 13 – ainapatoro itùponaka oruwa
  • 14 – ainapatoro itùponaka okupàen
  • 15 – atonèpu
  • 16 – ainapatoro itùponaka òwin-tòima
  • 17 – ainapatoro itùponaka oko-tòima
  • 18 – ainapatoro itùponaka oruwa-tòima
  • 19 – ainapatoro itùponaka okupàen-tòima
  • 20 – òwin-karìna
  • 30 – òwin-karìna itùponaka ainapatoro
  • 40 – oko-karìna
  • 50 – oko-karìna itùponaka ainapatoro
  • 60 – oruwa-karìna
  • 70 – oruwa-karìna itùponaka ainapatoro
  • 80 – okupàen-karìna
  • 90 – okupàen-karìna itùponaka ainapatoro
  • 100 – ainatone-karìna

Compter en langage corporel

Le système de numération Kali’na se base sur le corps humain : les mains et les pieds sont leurs racines étymologiques. Ainsi, le chiffre cinq se décompose en aina (la main) et atone (sur un côté), soit le nombre de doigts d’une main. De six à neuf, la langue Kali’na combine les noms des cinq premiers chiffres avec tòima, contraction de tywopyima, qui signifie « passage (de l’autre côté) ». Ainapatoro, le mot pour dix, se compose de aina (la main) et opatoro (des deux côtés), signifiant littéralement « deux mains ». Quinze, ou atonèpu, est construit sur atone (d’un côté) et pupu (le pied), ajoutant ainsi littéralement les orteils d’un pied aux doigts des deux mains. Le mot utilisé pour vingt est òwin-karìna, ce qui signifie « un Kali’na ». Les multiples de vingt se construisent tous de la même façon : oko-karìna [40] (2 fois 20), oruwa-karìna [60] (3 fois 20)… oruwa-tòima-karìna [160] (8 fois 20), ainapatoro-karìna [200] (10 fois 20)… Le système de numération Kali’na est donc à la fois quinaire (nombre de doigts et d’orteils) et vigésimal (nombre de personnes).

Règles de numération en kali’na

  • Les chiffres de un à quatre sont rendus par des mots spécifiques, cinq fait office de chiffre charnière (signifiant une main), et les chiffres de six à neuf se construisent en additionnant les quatre premiers à cinq : òwin [1], oko [2], oruwa [3], okupàen / okupaime [4], ainatone [5], òwin-tòima [6] (5 plus 1), oko-tòima [7] (5 plus 2), oruwa-tòima [8] (5 plus 3) et okupàen-tòima [9] (5 plus 4). La seconde forme de quatre, okupaime, signifie littéralement 2 fois 2 (de oko, deux, pai, fois, et me, comme).
  • Les dizaines suivent un système vicésimal : ainapatoro [10] (littéralement, les deux mains), òwin-karìna [20] (un homme), òwin-karìna itùponaka ainapatoro [30] (20+10, ou un homme et deux mains), oko-karìna [40] (2*20), oko-karìna itùponaka ainapatoro [50] (2*20+10), oruwa-karìna [60] (3*20), oruwa-karìna itùponaka ainapatoro [70] (3*20+10), okupàen-karìna [80] (4*20) et okupàen-karìna itùponaka ainapatoro [90] (4*20+10).
  • Les nombres composés se forment par addition du chiffre à la dizaine par le biais du mot itùponaka (par-dessus) : ainapatoro itùponaka oko [12], oko-karìna itùponaka ainapatoro itùponaka okupàen [54].
  • Cent se dit ainatone-karìna, soit une fois cinq hommes, ou cinq fois vingt. Les multiples de vingt se construisent tous de la même façon : oruwa-karìna [60] (3 fois 20)… oruwa-tòima-karìna [160] (8 fois 20), ainapatoro-karìna [200] (10 fois 20), ainapatoro-itùponaka-okupàen-karìna [280] (14 fois 20)…

Écrire un nombre en toutes lettres en kali’na

Entrez un nombre et lisez-le en toutes lettres en kali’na.

Livres

A Carib grammar and dictionaryA Carib grammar and dictionary
par , aux éditions Magoria Books (2008)
[Amazon.com Amazon.com]

Kali’na, une famille indienne en Guyane françaiseKali’na, une famille indienne en Guyane française
par , aux éditions Albin Michel (2002)
[Amazon.com Amazon.com]

Autres langues supportées

Langues classées par familles de langues
Les autres langues actuellement supportées étant trop nombreuses pour être listées ici, veuillez sélectionner une langue dans la boîte de sélection suivante ou veuillez vous reporter à la liste complète des langues supportées.

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques et publicitaires. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.